Scroll to Top

J.C Ndayishimiye : les hippopotames tuent plus d’une dizaine de personnes par an

By Janvier Nzokurigomba / Published on Wednesday, 12 Dec 2018 13:10 PM / /

Les hippopotames du Lac Tanganyika et du delta de la Rusizi ont un comportement dangereux jusqu’à tuer par an au moins une dizaine de personnes. C’est ce qu’a affirmé Jean Claude Ndayishimiye, conservateur en chef du Parc national de la Rusizi.

Jean Claude Ndayishimiye explique le comportement de ces animaux par des activités humaines qui les délogent de leur habitat.

“Ils devraient être dans la Rusizi ou au niveau du lac Tanganyika. Malheureusement, à cause de l’envahissement de leur zone d’habitation, de leur zone de pâturage, ils quittent parce qu’ils n’ont plus d’herbes et adoptent un comportement dangereux. Je vous dirais qu’au cours d’une année, nous enregistrons plus d’une dizaine de personnes tuées par ces animaux”, a déploré Ndayishimiye.

Et pourtant, la loi en vigueur qui régit les écosystèmes ou l’environnement au Burundi prévoit une zone tampon de 150 mètres à partir de la rive du lac Tanganyika, mais cette zone a été envahie par des constructions multiples, y compris des champs.

Malheureusement, ceux qui devraient contribuer pour leur protection ont pris les devants pour détruire ces endroits raison pour laquelle il lance un appel vibrant à tout le monde et en particulier aux autorités burundaises à veiller avec force à la gestion de cette biodiversité.

67 total views, 1 views today

Comments

comments

Add Comment